samedi 16 janvier 2010

Temps « per annum » ou temps ordinaire


Nous sommes entrés depuis lundi dernier dans le "temps ordinaire". Le site ceremoniaire.net donne quelques explications sur ce temps de l'année liturgique.


En dehors des temps possédant leur caractère propre, il reste dans le cycle de l'année, 33 ou 34 semaines où l'on ne célèbre aucun aspect particulier du mystère du Christ. On y commémore plutôt le mystère même du Christ dans sa plénitude, particulièrement le dimanche. Cette période est appelée temps « per annum ».
Le temps per annum commence le lundi qui suit le dimanche tombant après le 6 janvier, et se poursuit jusqu'au mardi avant le Carême inclusivement ; il commence de nouveau le lundi après le dimanche de Pentecôte et s'achève avant les premières vêpres du premier dimanche de l'Avent.

C'est ainsi que demain dimanche, nous serons dans le deuxième dimanche du temps ordinaire. Nous serons au 6ème dimanche du temps ordinaire le 14 février. Ce temps s'interrompra après le mardi gras le 16 février prochain. Il reprendra le lundi de Pentecôte le 24 mai. Après les dimanches de la sainte Trinité (30 mai) et du Saint-Sacrement (6 juin), le 13 juin sera le 9ème dimanche de ce temps. Il se finit à la fin de l'année liturgique le samedi de la 34ème semaine de ce temps (inaugurée avec le dimanche du Christ-Roi qui cette année sera le 21 novembre), et précède l'avent (année suivante).

 
Le temps ordinaire est une période d'attente et d'espérance, d'où le choix de la couleur liturgique verte.

Sources: site ceremoniaire.net et le missel Kephas.
-

Aucun commentaire:

Publier un commentaire